La Via Rhona


Reliant Sète à Genève, la Via Rhona est un itinéraire cyclable qui longe les rives du Rhône sur la majorité de son parcours, d’où son nom.

Le nombre de sites patrimoniaux qu’elle dessert, datant de l’Antiquité et du Moyen Âge pour la plupart, en fait un des itinéraires les plus intéressants de France.

Arènes, châteaux-forts et édifices religieux dominants sont les principaux sites visibles sur cet itinéraire.

via rhona tracé

pont saint esprit

La Via Rhona longe ce qui fut l’une des routes les plus anciennes et les plus empruntées de France et d’Europe : La Via Agrippa, voie romaine qui reliait Sète au nord de la France, elle-même suivie par la légendaire Nationale 7.

La Via Rhona est également un itinéraire qui ravira les papilles de chacun. Parmi les spécialités à ne pas manquer : Chocolat de Valrhona, nougat et sucreries de Montélimar, quenelles de Lyon, vins des Côtes du Rhône …


Homme de guerre et meilleur ami de l’empereur romain Octave, Agrippa a imaginé puis mis un réseau de voies romaines en place afin de desservir les principales villes des territoires conquis par l’Empire Romain. Ainsi, de son temps au Ier siècle avant Jésus-Christ, la capitale gauloise était Lyon (Lugdunum) : C’est donc vers cette ville que convergeaient la plupart des voies romaines en Gaule. Ces dernières la reliait à Boulogne-sur-Mer (Bononia), Luxembourg, Paris (Lutetia), Lausanne (Lausonna), Saintes (Mediolanum Santum) et enfin Arles (Arelate), qui longeait le Rhône et l’actuelle Via Rhona.

Le tracé de la voie romaine longe à peu près le même tracé que celui de l’actuelle Nationale 7. Son principal vestige est l’ancienne borne militaire qui se trouve dans la cathédrale de Valence.
Comme chaque fleuve, le Rhône représente un enjeu commercial : Les bateaux remontent ses eaux pour acheminer des marchandises telles que le vin ou le blé. Mais cette route, qui est l’un des principaux axes permettant de traverser la France du nord au sud, est l’itinéraire qu’empruntera Louis IX (Saint Louis) pour embarquer en croisade. C’est en effet à Aigues-Mortes, où il fit d’importants travaux afin de bénéficier d’un accès privilégié à la mer, qu’il s’embarquait pour la Terre Sainte. Ainsi, la petite ville de Pont-Saint-Esprit, créée par le frère de Saint Louis, en est un héritage.

En ce temps de croisades, la France était séparée de différents territoires dirigés par plusieurs royaumes tels que la Burgondie (Bourgogne), la Provence, l’Aquitaine et l’Helvétie. Plusieurs vestiges surplombent toujours le fleuve tels que les châteaux de Cruas, Châteauneuf ou encore Rochemaure.
L’itinéraire de la Via Agrippa continue d’être très empruntée après l’invasion romaine et les aménagements réalisés par les rois carolingiens. C’est notamment au XVème siècle que Louis XI fit de cette route un axe majeur de la France en y aménageant les routes permettant le transport de voyageurs. C’est en 1552 que le premier guide des routes de France est édité : Celui-ci montre que le tracé de l’actuel Nationale 7 existait déjà.

Depuis 1793, année qui vit le Comté de Nice être rallié à la République française, que la Nationale 7 devint la mythique route des vacances que l’on connaît aujourd’hui. Elle est longée par la Via Rhona, qui est un itinéraire toujours très emprunté par les cyclistes venus d’Allemagne et de Hollande et souhaitant se rendre sur les côtes méditerrannéennes.

Sites à découvrir sur cet itinéraire :


Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress
Error: Access Token is not valid or has expired. Le flux ne sera pas mis à jour.
Préparez votre voyage

Découvrez les plus beaux paysages et sites touristiques de notre beau pays et choisissez vos étapes grâce aux vlogs :