Top 5 des sites touristiques français les plus accueillants pour les cyclotouristes.

Châteaux, caves, chapelles, ruines historiques et musées … sans parler de ses paysages variés, ses sites naturels et ses villages : La France abrite un grand nombre de sites à découvrir. Et pour prendre le temps de les visiter ou de les redécouvrir, le vélo est une excellente solution.

Grâce à la création d’itinéraires cyclables reliant plusieurs villes et parfois plusieurs pays, il est aujourd’hui possible de découvrir un bon nombre de sites qui composent notre patrimoine.

Mais il est parfois bien difficile de visiter un lieu en laissant son vélo et toutes ses sacoches en sécurité. L’influence des visiteurs, les installations prévues ou encore les saisons pour les cyclotouristes sont quelques facteurs impactant cette ouverture.

Après sillonné notre pays pendant plusieurs mois à la découverte du patrimoine accessible aux cyclotouristes, voici une liste de cinq lieux visités pendant ce voyage qui m’ont réservé un excellent accueil (parking vélo, solutions pour les sacoches, proximité des routes cyclables) :

5 – Le musée du Poiré de Barenton (Véloscénie)

musée poiré cidre normandie barenton

Situé à un kilomètre de la voie verte reliant les villes de Domfront et Pontaubault empruntée par l’itinéraire de la Véloscénie (reliant Paris au Mont-Saint-Michel), le musée du Poiré de Barenton offre un grand parking spécialisé pour les randonneurs cyclistes. Le musée étant situé en pleine campagne et jouissant d’un calme remarquable, il est un lieu tout à fait fiable pour bénéficier d’une visite de cette ancienne ferme spécialisée dans la production de cidre et de poiré normand. De plus, le musée dispose du label « Accueil vélo », qui reconnaît la capacité du site à offrir un accueil de qualité aux cyclistes.

4 – Le théâtre antique d’Orange (Via Rhona)

theatre orange

Second plus grand vestige romain après les arènes de Nîmes, le théâtre antique d’Orange est également l’un des sites emblématiques de la Provence et de la vallée du Rhône. Desservi par une variante de l’itinéraire de la Via Rhona, qui relie Sète à Genève en longeant la vallée du Rhône, le théâtre dispose d’un parking pour les vélos, situé à la vue des hôtesses d’accueil. Le grand plus : Il est possible de confier ses sacoches à l’accueil.

3 – Le site troglodyte des Pommes Tapées (La Loire à vélo)

pommes tapees

Situé sur l’étape de la Loire à vélo reliant Saumur à Chinon, le site troglodyte des Pommes Tapées est une ancienne grotte troglodyte dont l’occupant fabriquait des palets de pommes séchés destinés notamment aux marins. Proposant une visite à la fois historique et gastronomique, ce musée, également lauréat du label « Accueil vélo », propose un parking vidéosurveillé pour tout cycliste suivant l’itinéraire de la Loire à vélo souhaitant s’y arrêter. Le parking vélo est également situé à vue de l’accueil et hors de vue de la rue.

2 – L’abbaye et le village de Cluny (Tour du Sud-Bourgogne)

abbaye de cluny

Étape principale de la voie verte reliant les villes de Mâcon et Chalon-sur-Saône, Cluny est célèbre pour son abbaye, qui fut la plus puissante abbaye cistercienne d’Europe pendant la Renaissance et le centre d’un style regroupant de grands monuments ecclésiastiques tels que les abbayes du Mont-Saint-Michel, de Saint-Jacques de Compostelle, la basilique Saint-Sernin de Toulouse ou encore l’église de Vézelay. Mais elle l’est également pour ses ruelles typiques et de caractère bourguignon, qui en font l’un des plus beaux villages de la région. Son office de tourisme propose un local entièrement sécurisé pour les vélos et leurs sacoches au tarif de deux euros, sans prendre en compte la durée de votre visite.

1 – Le château de Maintenon et l’aqueduc de Vauban (Véloscénie)

chateau de maintenon veloscenie

Situé sur l’étape reliant Rambouillet à Chartres, le château de Maintenon, ancienne demeure de Madame de Maintenon, maîtresse du roi Louis XIV, est également une étape incontournable de l’itinéraire cyclable de la Véloscénie. Disposant d’un grand parking pour les vélos, l’accueil du château propose également un local fermé à clé pour y déposer gratuitement ses sacoches le temps de visiter le château, ses jardins et de se promener jusqu’à l’aqueduc de Vauban qui lui fait face. Le site dispose également du label « Accueil vélo ».

Même si ces sites sont ceux qui m’ont réservé les meilleurs accueils en tant que cycliste équipé de cinq grosses sacoches, j’ai également pu visiter d’autres lieux équipés de certaines installations mais qui ne garantissaient pas aussi bien la sécurité que ces derniers.

C’est le cas notamment de l’abbaye royale de Fontevraud et du château de Villandry, le long de l’itinéraire de La Loire à vélo, ou encore de l’abbaye de Bon-Repos, le long du canal de Nantes à Brest emprunté par l’itinéraire de La Vélodyssée.

Cette entrée a été publiée dans Blog. Sauvegarder le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *