Jour 71 : De Beauquesne à Abbeville



Je quitte à présent le plateau picard pour reprendre la direction de la mer et de la baie de Somme.

Après avoir longé une route filant à travers champs et éoliennes, je rejoins une petite voie verte à la hauteur du petit village de Cramont, qui emprunte le tracé de l’ancienne voie ferrée qui reliait Lille à Abbeville.

En chemin, je m’arrête à Saint-Riquier pour y contempler son abbaye royale, dans laquelle habita Nhitard, petit-fils de Charlemagne, qui écrivit le premier texte en français original en 842.

Saint-Riquier dispose également de plusieurs maisons classées aux monuments historiques telles que la fameuse « maison Napoléon », reconnaissable à son antenne représentant la silhouette de Napoléon 1er coiffé de son bicorne, ou son beffroi.

Après une dernière dizaine de kilomètres, j’atteins Abbeville, dernière grande ville avant la mer. Bien qu’ayant été presque totalement rayée de la carte pendant la bataille de la Somme, Abbeville demeure être un magnifique centre historique composé de son domaine d’Émonville, regroupant un parc qu’entoure un ancien hôtel particulier, le château de Bagatelle, la collégiale et les maisons datant du XVIème siècle.

Comme bon nombre de villes du nord de la France, Abbeville est également presque entièrement construit de cette brique rouge typique, que j’ai retrouvé dans la plupart des villes picardes que j’ai traversé.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre voyage

Découvrez les plus beaux paysages et sites touristiques de notre beau pays et choisissez vos étapes grâce aux vlogs :