Jour 69 : De Laon à Noyon

Apr√®s une nuit sur le plateau de Laon, je quitte l’agglom√©ration en suivant momentan√©ment une route d√©partementale menant vers Saint-Quentin.

Mais la circulation trop dense de celle-ci me contraint à faire demi-tour pour longer plusieurs chemins agricoles filant à travers champs.

En me retournant, je peux voir la colline de la ville de Laon devenir de plus en plus petite a mesure que je m’en √©loigne gr√Ęce au terrain tr√®s plat. Mais les chemins devenant tr√®s accident√©s, je change d’avis et d√©cide de longer une route foresti√®re puis de retrouver la fameuse route d√©partementale menant jusqu’au canal d’Aisne, √† Tr√©gnier.

De Tr√©gnier, je retrouve un beau chemin de halage le long du canal emprunt√© par l’itin√©raire cyclable de la V√©loroute de la Scandib√©rique, reliant le Danemark √† Saint-Jacques de Compostelle Via Paris.

Je quitte l’itin√©raire √† Noyon, une magnifique petite ville situ√©e au nord de l’Oise. Enti√®rement b√Ętie en briques rouges fonc√©es, le centre historique de la ville se distingue par sa cath√©drale, l’une des cinq que compte la r√©gion picarde et son clo√ģtre de l’h√ītel Dieu.

En cette veille de f√™te nationale, j’assiste √† une parade militaire d’o√Ļ √©mergent drapeaux tricolores, tambours et trompettes : Un spectacle magnifique au cŇďur du centre historique de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *