Jour 60 : De Mâcon à Chalon-sur-Saône



J’emprunte aujourd’hui l’une des plus longues et anciennes voies vertes de France : À Mâcon, deux itinéraires sont possibles pour rejoindre Chalon-sur-Saône. L’un longe la Saône, l’autre file vers Cluny avant de rejoindre l’ancienne voie ferrée qui ralliait Cluny à Chalon.

J’ai décidé de prendre le second, plus long mais plus riche en sites patrimoniaux.

Je sors de Mâcon en empruntant une petite départementale, puis rejoint la voie verte à Charnay-lès-Mâcon, à six kilomètres à l’ouest de la ville.

La voie verte est entièrement goudronnée et sécurisée, et bien qu’elle soit vallonnée, elle reste très praticable aux cyclistes de tous niveaux.

Le premier site que je rencontre est l’ancienne forteresse médiévale de Brézé-le-Chatel. Aujourd’hui château de plaisance et ouvert à la visite, il est aujourd’hui l’un des châteaux les mieux conservés de Bourgogne et fut l’un des plus puissants de son temps.

À quelques centaines de mètres, se trouve le tunnel du Bois Clair. D’une longueur d’environ un kilomètre et demi, il est un ancien tunnel ferroviaire sous lequel passe la voie verte. Ainsi, il est le plus long tunnel traversé par une voie verte en Europe. Entièrement éclairé, il est un véritable refuge pour tous ceux qui fuient l’air chaud estival : La température à l’intérieur fut de 11 degrés quand je l’ai traversé.

Enfin, après plusieurs kilomètres rythmés par le passage de TGV (La voie verte longe en effet la ligne Lyon-Paris), j’atteins Cluny et sa célèbre abbaye.

Étant l’un des lieux de cultes les plus célèbres et les plus puissants d’Europe, Cluny vit émerger un ordre religieux inspiré de Saint-Benoît dont le modèle fut adopté dans de nombreux sites religieux tels que la basilique Saint-Pierre de Rome, l’église de Saint-Jacques de Compostelle ou encore l’abbatiale du Mont-Saint-Michel.

Cluny est également célèbre pour son centre historiques et ses maisons romanes, ainsi que pour son haras national.

C’est à Cluny que débute la plus ancienne portion de voie verte de France : Longue de 50 kilomètres, elle emprunte une ancienne ligne de chemin de fer, dont les gares subsistent telles qu’elles étaient au temps où le train passait encore, rendant cette étape très agréable.

Parmi les villages desservis, se trouvent Cormatin, qui abrite un château ouvert à la visite entouré de magnifiques jardins à la française.

Puis Maizé et son église romane du XIIème siècle.

À quelques kilomètres se trouve Saint-Gengoux-Le-National, village réputé pour son centre historique et ses maisons datant du Moyen-Âge, dominé par son église du XIIIème siècle.

La voie verte passe ensuite sur les hauteurs du village fortifié de Buxy avant de rejoindre Givry, dernier village avant Chalon-sur-Saône, réputé pour ses monuments historiques tels que la halle ronde, son église et sa porte de Paris, l’un des seuls vestiges de ses anciens remparts.

Givry est également réputé pour son vignoble, l’un des meilleurs de Bourgogne, qui produisait , m’a-t-on dit, le vin préféré d’Henri IV !

Après une dernière dizaine de kilomètres, la voie verte se termine aux portes de Chalon-sur-Saône, tout près de l’hôpital.

Plusieurs artères menant au centre-ville sont également dotées de voies cyclables, permettant ainsi d’atteindre mon étape en toute sécurité.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre voyage

Découvrez les plus beaux paysages et sites touristiques de notre beau pays et choisissez vos étapes grâce aux vlogs :