Jour 53 : De Montpellier à Nîmes



Ayant aujourd’hui le temps de flâner un peu, je profite de la matinée pour me promener dans les rues du centre de Montpellier.

Son centre historique perché offre bien de belles choses à voir : Sa promenade royale du Peyroux qui offre une belle vue sur la ville et l’aqueduc des Arceaux d’un côté, et sur l’arc de triomphe, le centre historique et la cathédrale de l’autre.

Le centre historique est bordé de petits restaurants, de ruelles anciennes et d’hôtels particuliers.

Plus bas, se trouvent la célèbre place de la Comédie, la plus grande de la ville qui est pleine de monde en ce samedi et l’opéra de Montpellier.

Puis je retrouve l’itinéraire de la Via Rhona après avoir longé la rivière du Lez, qui traverse Montpellier, sur une magnifique piste cyclable très confortable mais sur laquelle je suis loin d’être seul : La mer n’est pas loin et le soleil pointe le bout de son nez, chassé par le Mistral.

Après avoir retrouvé la Via Rhona, je traverse les stations balnéaires de la côte marquées par leurs innombrables campings et résidences de vacances : Je citerai notamment Palavas-Les-Flots et son phare de la Méditerranée, ancien château d’eau devenu un luxeux restaurant panoramique, la Grande-Motte et ses grandes avenues jonchées de palmiers qui rappellent celles de Santa Monica ou de Nice, et le Grau-du-Roi, petit port de pêche de caractère et ses arènes qui accueillaient aujourd’hui des courses camarguaises.

Une magnifique voie cyclable permet ensuite de rallier la ville fortifiée d’Aigues-Mortes et propose plusieurs points de vue permettant d’observer la faune et la flore camarguaises telles que les célèbres flamants roses.

Entourée d’un port relié à la mer par un chenal, la mer n’est jamais parvenue jusqu’à la petite ville. La création de celui-ci et le développement du chemin de fer ont fortement contribué à l’activité d’Aigues-Mortes, qui est, grâce à ses ruelles de caractères et ses remparts, un site très apprécié des touristes.

En suivant plusieurs petites routes pour rejoindre Nîmes, je passe sous la tour Cabonnière. Cette tour, qui offre un beau panorama sur la Camargue, est une ancienne tour de défense datant du XIIIème siècle, est située à deux kilomètres au sud du village de Saint-Laurent d’Aigouze et est accessible par la Via Rhona.

Nîmes n’étant pas desservi par l’itinéraire de la Via Rhona, qui file vers Avignon, je rejoint la ville par un dédale de petites routes qui traversent de nombreux vignobles de la vallée du Rhône.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre voyage

Découvrez les plus beaux paysages et sites touristiques de notre beau pays et choisissez vos étapes grâce aux vlogs :