Jour 48 : De Toulouse à Castelnaudary



Après avoir passé une journée pour profiter des merveilles de la Ville Rose.

Parmi celles-ci, la célèbre place du Capitole, qui est le symbole de la ville avec ses nombreux restaurants ;

Sa basilique Saint-Sernin, entièrement de briques roses bâtie, dans laquelle un concert d’orgue avait lieu en cette après-midi de la Pentecôte.

Son ancien couvent des Jacobins avec son magnifique cloître, très prisé des touristes.

Ses hôtels particuliers tels que celui d’Assézat, l’un des plus beaux qui abrite aujourd’hui le musée d’arts.

Sa cathédrale Saint-Étienne et son magnifique chœur et ses chapelles ;

Le Pont Neuf, plus vieux pont de la ville qui offre un magnifique panorama sur l’hôtel-Dieu et abrite un petit port fluvial sur la Garonne.

Mais surtout, sa célèbre Cité de l’Espace dans laquelle on apprend des tas de choses sur la Terre et les autres planètes du système solaire, les satellites, les emplois du domaine de l’espace et abrite le plus gros échantillon de météorite ramené de l’espace par une équipe d’astronautes français …

Après avoir rejoint le canal du Midi au niveau de la gare Matabiau, je quitte Toulouse par le sud.

À l’ambiance champêtre et calme qu’offre le canal et ses rangées de platanes, se mélange le concert des voitures provenant de l’autoroute des Deux Mers qui suit le même parcours que le canal pendant les trois-quarts de cette étape.

Jusqu’au seuil de Naurouze, grand site imaginé par Pierre Paul Riquet, fondateur du canal pour réguler l’eau du canal, c’est une confortable piste cyclable avec un dénivelé presque inexistant excepté au niveau des écluses qui accompagnera votre route.

Par contre, l’itinéraire devient très accidenté jusqu’au petit village du Sigala : L’itinéraire emprunte en effet un chemin très étroit et ponctué de racines. Attention donc si vous avez des pneus fins ou non adaptés pour les routes accidentées ou les chemins.

Puis l’itinéraire emprunte un chemin de halage avant d’atteindre Castelnaudary et son célèbre grand bassin, le plus grand du canal du Midi, qui offre un magnifique panorama sur la ville.

1 Commentaire

Un commentaire

  • ixxx says:

    J ai fais (une partie) du Canal du Midi a Velo, seule, pour le week-end prolonge de Paques avec un depart de Ramonville-St-Agne. Je n est qu un mot a dire : GENIAL. Apres la premiere etape de 100 km j ai dormi la premiere nuit a « l Epanchoir de Foucaud » (qui se trouve a 1,5 km apres l ecluse de LaDouce et a 3 km avant Carcassonne) que je recommande (voir sur internet les photos d un hebergement super et pas ordinaire). Etape un peu longue que je raccourcirai la prochaine fois (oui oui, je veux le refaire mais en 5 ou 6 jours et jusqu a Sete (comme vous le conseillez Laurene). Je confirme que par endroits le chemin est etroit avec quelques racines et ornieres mais en etant attentif et prudent c est tout a fait faisable. Sauf avec de jeunes enfants et encore moins avec la remorque. Merci Laurene pour tous les precieux conseils. Si vous en avez d autres sur le Canal de la Garonne qui va de Toulouse a Royan je prends. Encore Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre voyage

Découvrez les plus beaux paysages et sites touristiques de notre beau pays et choisissez vos étapes grâce aux vlogs :