Jour 38 : D’Aurillac à Saint Santin-Cantalès



Après un dernier passage dans le centre d’Aurillac, je quitte la ville vers l’est et prends la direction de la Corrèze et des collines du Quercy.

Après une quinzaine de kilomètres sur une route départementale reliant Aurillac à Tulle, je bifurque en direction de Lacapelle-Viescamp et le lac du barrage de Saint Étienne-Cantalès.

Plus grand lac artificiel d’Auvergne, ce lac est caractérisé par un barrage construit par EDF et est alimenté par la rivière de la Cère.

Le lac abrite également une réserve naturelle d’une faune aquatique (brochet et carpe en particulier).

Pendant été, le lac est l’une des places fortes pour les activités nautiques (plages, location de bateaux, pêche réglementée …) et propose de nombreux circuits de randonnée pédestre.

Puis la rivière de la Cère continue son cours vers la petite cité typique de Laroquebrou.

Dominée par son château et sa statue de la Vierge Marie, Laroquebrou est un magnifique village enclavé dans la vallée des gorges de la Cère.

Ses ruelles et ses maisons en colombages lui ont permis d’obtenir le prestigieux label Villes et Cités de Caractères.

Le château fort de Laroquebrou date du XIIIème siècle et est inscrit aux monuments historiques. Sa terrasse offre un magnifique panorama sur le village.

1 Commentaire

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre voyage

Découvrez les plus beaux paysages et sites touristiques de notre beau pays et choisissez vos étapes grâce aux vlogs :