Jour 32 : de Vichy à Clermont-Ferrand



Je continue ma traversée de l’Auvergne en quittant la ville thermale de Vichy par la même véloroute 70 qui relie la Loire à la Méditerranée.

Après quelques pentes, je quitte le département de l’Allier pour entrer dans celui du Puy de Dôme. Ayant été ralenti par quelques averses, midi sonne déjà au clocher du village de Randan alors que je n’ai parcouru qu’une vingtaine de kilomètres.

Après avoir commandé un plat du jour dans l’un des bistrots (que je recommanderai dans un prochain article), je visite l’ancien château de la ville, qui fut la propriété des ducs d’Orléans jusqu’en 1919 avant d’être abandonné puis racheté par le Conseil Régional d’Auvergne Rhône-Alpes, qui entreprend actuellement de grands travaux de restauration.

Puis l’itinéraire entame une belle descente jusqu’à Saint-Denis-Combarnazat, qui devient plat jusqu’à Clermont.

Entre Saint-Denis et Clermont, l’itinéraire traverse le village de Surat, l’une des nouvelles communes de la région qui a acquis son indépendance du village voisin de Saint-Ignat en 1904.

Plus loin se trouve la petite ville d’Ennezat, point d’entrée dans l’agglomération clermontoise, qui offre un beau panorama sur la montagne du puy de Dôme, caché par les nuages lors de mon arrivée.

Attention, l’itinéraire traverse à plusieurs reprises une départementale très passante avant de la longer sur une voie cyclable jusqu’à Clermont-Ferrand. Ennezat abrite une collégiale du XIIème siècle, dédiée à Saint-Victor et à Saint-Couronne, qui fut l’un des premiers sites auvergnats à avoir été classé monument historique.

L’arrivée à Clermont-Ferrand se fait par la zone industrielle du nord, qui abrite les usines de plusieurs grands groupes originaires de la région (notamment Michelin et Candia).

Attention, les grandes artères empruntées par l’itinéraire sont très passantes, et en particulier lors du passage au-dessus de l’autoroute A71.

Après une dernière grimpette assez rapide, j’accède finalement au centre historique construite autour de sa cathédrale, entièrement bâtie à la pierre grise foncée de Volvic et de sa basilique Notre-Dame du Port qui est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle.

Plusieurs animations se déroulent sur la place de la cathédrale : À mon arrivée se tenait une kermesse dédiée à la fête de l’Europe, et le lendemain une fanfare destinée à mettre les personnes handicapées en valeur.

1 Commentaire

Un commentaire

  • Catherine says:

    Que de kilomètres avalés depuis le début du périple et de magnifiques paysages parcourus!
    Bienvenue dans les sites majestueux du sud de la France. A commencer par cet imposant Massif Central que tu vas contourner par ses flancs ouest puis sud , puis est, après l’avoir abordé par sa partie la plus élevée entre Aurillac et Saint-Flour. Quoique le Mont Lozère et le Mont Aigoual n’ont rien à envier au Puy Mary en terme de point culminant…
    On attend les petits reportages avec impatience!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre voyage

Découvrez les plus beaux paysages et sites touristiques de notre beau pays et choisissez vos étapes grâce aux vlogs :