Jour 27 : De Montrichard à Romorantin-Lanthenay



Je longe aujourd’hui une véloroute (grand itinéraire cyclable) encore en construction : Certains de ses tronçons sont bien aménagés comme la traversée de Montrichard et son château-fort jusqu’au village de Thésée qui commence par une belle voie verte avant de longer le Cher à travers des petits chemins étroits mais tout à fait praticables.

Thésée est une ancienne cité romaine dont certains vestiges sont encore visibles aujourd’hui.

Hélas, ayant plu la nuit dernière, les roues de mon vélo se retrouvent vite salies et je préfère emprunter une petite route parallèle, qui finit par rejoindre une départementale.

Après avoir suivi la départementale sur plusieurs kilomètres en ayant croisé un nombre de voitures qui se comptent sur les doigts des deux mains, voilà que je me retrouve sur l’un des principaux axes du département.

Trafic de poids lourds important, voitures filant à 80 à l’heure … Il est hors de question que je reste plus longtemps sur cet axe. Après 500 mètres, je suis une petite rue longeant la voie ferrée qui entre dans les villes dé Noyers-sur-Cher et de Saint-Aignan.

La ville de Noyers n’a pas beaucoup d’intérêt car elle est très industrielle. Saint-Aignan, par contre, vaut vraiment le détour : Sa collégiale du XIIème siècle et son château dominant la ville sont deux chefs d’œuvres de la vallée du Cher.

Le château étant malheureusement une propriété privée, il y est juste possible de monter le bel escalier et d’y observer la vue depuis sa terrasse.

J’ai pu me rattraper à la citadelle avant qu’un enterrement ne débute. Par respect, je quitte donc l’église en ayant heureusement pu prendre quelques clichés.

Saint-Aignan regorge d’activités : Chenonceaux à l’ouest, Cheverny et Chambord au nord, le zoo de Beauval à quelques kilomètres au sud.

À une quinzaine de kilomètres à l’est se trouve la ville de Selles-sur-Cher. Comme à Saint-Aignan, une collégiale du XIIème siècle et un petit château méritent un détour. Pour y accéder, une petite route des vins offrant de belles vues sur les plaines permet de relier les deux villes en toute sécurité car très peu passante.

Je traverse ensuite plusieurs pans de forêts pour rejoindre mon étape, à l’origine prévue à Gièvres mais en raison d’un imprévu, je la passe finalement à Romorantin-Lanthenay, dernière grande étape avant Bourges et mon entrée dans le Berry.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre voyage

Découvrez les plus beaux paysages et sites touristiques de notre beau pays et choisissez vos étapes grâce aux vlogs :