Jour 20 : De Redon à Nantes



Après avoir passé la nuit dans le manoir de Deil, demeure restaurée du XVème siècle située à une dizaine de kilomètres de Redon, je reprends ma route sur cette dernière étape bretonne sous une météo mêlant averses et éclaircies.

Après m’être abrité trois fois sous les arbres le temps que les averses ne se dissipent, je décide d’emprunter une variante qui me permet de rejoindre la Loire à son embouchure dans les environs de Pontchâteau.

Je quitte donc l’itinéraire de la Vélodyssée pour un itinéraire qui alterne chemins de halage et portions de routes peu fréquentées.

L’itinéraire me fait traverser la petite ville de Savenay et sa charmante place centrale. J’arrive juste au bon moment pour profiter de l’ambiance locale avec le marché qui s’y déroule en cette fin de matinée et en profite pour y déjeuner.

Je reprends ma route en direction de Bouée, puis de Cordemais où, faute d’orientation du panneau de signalisation de mon itinéraire, je me retrouva à l’entrée de la dernière centrale électrique encore fonctionnelle du département de la Loire Atlantique.

Après avoir fait demi-tour, me voilà pris dans un orage violent mais heureusement court. Comme abri, je ne pût trouver mieux qu’un abri bus sous les lignes à hautes tensions qui reliaient la centrale mais ce fut quand même bien efficace.

L’itinéraire rejoint finalement les rives de la Loire à Couëron et traverse ensuite l’ancienne zone industrielle du sud de Nantes située entre les petites villes d’Indre et de Saint-Herblain.

J’entre finalement dans l’agglomération nantaise en passant sous le pont de la rocade qui traverse la Loire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre voyage

Découvrez les plus beaux paysages et sites touristiques de notre beau pays et choisissez vos étapes grâce aux vlogs :