Jour 2 : De Rambouillet à Chartres


chateau domaine de rambouillet veloscenie

Après une première nuit chez l’habitant en pleine forêt de Rambouillet, j’enfourche de nouveau ma monture en direction de Chartres.

À peine le vélo prêt à partir qu’apparaissent les premières difficultés : Mon support de téléphone se brise et un gant demeure introuvable.

Le voisin m’indique un magasin de vélo dans la zone industrielle de Rambouillet.

Ne faisant ni une ni deux, je me dirige donc vers le magasin indiqué avant un rapide repère du début de la randonnée d’aujourd’hui : Celle-ci commence dans le domaine du château de Rambouillet.

Arrivé au magasin après quelques kilomètres, je rachète donc un nouvel étui et une paire de gants. Ce sont des supports simples mais si utiles pour un tel voyage.

Apercevant une boulangerie juxtaposée à la boutique, j’y achète mon déjeuner d’aujourd’hui et je retourne dans le centre de Rambouillet où se trouve le château.

Dix fois plus grand que le domaine de Versailles selon mon hôte de la nuit précédente, il n’en demeure pas moins somptueux avec ses canaux et sa vue imprenable sur le château.

Après plusieurs kilomètres, j’arrive à Épernon, une petite ville calme située dans la vallée. L’itineraire quitte alors les petites routes forestières pour une grande départementale bien passante.

Je sors donc mon gilet jaune, ou plutôt orange étant donné l’actualité actuelle car sur ce genre de route, un manque de prudence et c’est la déroute !

Après une dizaine de kilomètres sur cette route traversant champ après champ, j’arrive ensuite à Maintenon.

Repérant un banc faisant face à deux petits cours d’eau, je décide de m’y asseoir pour déjeuner avant de visiter le château et son domaine, dont les images de l’émission « Des racines & des ailes » m’ont instantanément séduit.

Je remarque instantanément de la musique et un bruit de micro. Je regarde autour de moi et pensant à un cirque de passage dans la ville, je remarque une fête foraine d’où sortent des enfants maquillés et brandissant avec fierté leurs jouets gagnés lors de parties de pêche à la ligne.

Grand soulagement à l’arrivée devant le château, une plaquette accrochée sur la porte de la billetterie indique la présence d’un espace vélo.

Mais hélas, celui-ci ne suffit pas car le mien est équipé d’encombrantes sacoches contenant vêtements, outils, caméras … Mes bagages pour ainsi dire.

Je demande donc à l’agent d’accueil s’il dispose d’un espace pour ces dernières et me propose, malgré leur taille, de les ranger sous le bureau.

Sacoches en sécurité, vélo attaché, la visite peut commencer : Je commence par visiter les appartements du 19eme puis du 17ème siècle : Les pièces sont toutes aussi splendides les unes que les autres rappelant Vaux-le-Vicomte et Versailles pour certaines.

Je sors ensuite du château et me dirige ensuite vers les jardins à la française dessinés par Le Nôtre qui font face au grand aqueduc de Vauban.

Cet aqueduc vieux du 1648 permettait en son temps d’acheminer l’eau de l’Eure jusqu’au parc du château de Versailles et demeure aujourd’hui par ses 110 kilomètres de long l’un des plus longs aqueducs de France.

Après cette visite, je quitte Maintenon en longeant la vallée et la rivière de l’Eure.

Après être entré en collision avec une bonne dizaines de moucherons et traversé une zone de traversée de grenouilles (Plusieurs panneaux demandaient en effet aux voitures de ralentir à cause de traversées soudaines de grenouilles, je trouvais cette idée assez originale), j’achève cette étape en arrivant en début de soirée à Chartres par 10 kilomètres passés sur une belle voie cyclable.

1 Commentaire

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre voyage

Découvrez les plus beaux paysages et sites touristiques de notre beau pays et choisissez vos étapes grâce aux vlogs :