Dieppe : Château, église Saint-Jacques et port

Plus grande ville du littoral haut-normand après celle du Havre, Dieppe est surnommĂ©e « La ville aux quatre ports » : Elle compte en effet un port de pĂŞche, un port de plaisance, un port de commerce et un port « transmancheé » dĂ©diĂ© Ă  l’embarquement des voyageurs en provenance ou Ă  destination de la Grande-Bretagne.

Dieppe est la ville oĂą l’itinĂ©raire de l’Avenue Verte, qui relie Londres Ă  Paris via la traversĂ©e de la Manche Ă  Dieppe, croise celui du Tour de Manche, qui relie Dunkerque Ă  Roscoff.

FondĂ©e au IXème siècle, la ville tire son nom d’une rivière, baptisĂ©e La Teppe puis La Dieppe, qui se jette dans la Manche en ce lieu. Cette rivière est connue aujourd’hui sous l’appellation de La BĂ©thune.

LabellisĂ©e « Ville d’art et d’histoire », Dieppe dispose de plusieurs sites patrimoniaux classĂ©s et fut peinte par bon nombre de peintres qui y ont installĂ© leur chevalet.

Château

Construit sur les ruines d’un ancien château bâti pendant le XIIème siècle, la date prĂ©cise de la construction de l’actuel Ă©difice reste encore incertaine aujourd’hui. EntourĂ© d’un parc, il offre un magnifique point de vue sur la ville.

ÉrigĂ© Ă  des fins dĂ©fensives, le château est ensuite amĂ©nagĂ© en prison lors de la RĂ©volution afin d’y enfermer les ennemis de la RĂ©publique.

En 1906, le château est de nouveau occupĂ© par l’armĂ©e pendant les deux conflits mondiaux du XXème siècle avant d’y abriter le musĂ©e municipal.

Église Saint-Jacques

Construite lors de la Renaissance, l’Ă©glise Saint-Jacques est situĂ©e dans le centre historique de Dieppe, près du port.

Elle abrite plusieurs chefs d’œuvres en matière de peinture : Une frise montrant les nations dĂ©couvertes par les grands explorateurs et diffĂ©rents moments de la vie des indigènes habitant ces dernières, qui ont attirĂ© la curiositĂ© d’un grand nombre d’archĂ©ologues, d’artistes comme le peintre Walter Sickert, qui l’a peinte en 1907, et d’Ă©crivains comme Victor Hugo en 1837.

Port

Premier port de pĂŞche français pour la coquille Saint-Jacques et pour les bananes jusqu’en 1970, le port de Dieppe est le principal poumon Ă©conomique de la ville.

Il fut le plus grand port de France sous Louis XIV et les fortes quantités de marchandises qui transitaient par ce port alimentaient notamment les abbayes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *