Saint-Dizier – Château et tour Miko

Située le long du canal entre Bourgogne et Champagne, Saint-Dizier est une ancienne ville industrielle marquée par la métallurgie.

Comportant alors de nombreuses usines et de fonderies, Saint-Dizier est Ă©galement cĂ©lèbre pour avoir Ă©tĂ© le berceau de la marque Miko, dont l’usine principale se trouvait dans la ville et dont la tour domine la ville aujourd’hui encore.

Château et remparts

Construit au XIIème siècle, le château de Saint-Dizier dominait alors le petit village fortifiĂ© qu’Ă©tait Saint-Dizier au Moyen-Ă‚ge.

Appartenant aux seigneurs de Dampierre Ă  l’origine de la crĂ©ation de la ville, situĂ©e Ă  la confluences des rivières de la Marne et de l’Ornel, il fut destinĂ© Ă  des fins dĂ©fensives dans un premier temps avant de devenir le siège de la sous-prĂ©fecture après la Seconde Guerre Mondiale.

Le château est entourĂ© de remparts composĂ© de trois tours datant du XIIIème siècle. L’ensemble du domaine est classĂ© aux monuments historiques depuis 1994.

Tour Miko

Dominant la ville et reconnaissable Ă  ses couleurs bleue et blanche, la tour Miko est le vestige de l’usine de crèmes glacĂ©es Miko, fondĂ©e en 1921, dont le siège social se trouve toujours Ă  Saint-Dizier.

CrĂ©Ă©e par Luis Ortiz, marchand de marrons glacĂ©s et de crèmes glacĂ©es espagnol, Miko fut crĂ©Ă© la mĂŞme annĂ©e que l’invention du fameux « esquimau ».

Sillonnant la ville avec leur triporteurs, Miko connaît un succès fulgurant dans toute la ville et est renforcé par les troupes américaines, présentes à Saint-Dizier, qui furent les premiers fans du « bâtonnet Ortiz ».

Les hĂ©ritiers de Luis Ortiz s’Ă©tant disputĂ© l’hĂ©ritage, l’entreprise, alors en dĂ©clin en 1994, est rachetĂ©e par le groupe Unilever, qui possède les marques Cornetto et Carte d’Or notamment.

La tour a depuis été réaménagée en un musée sur la marque Miko et en un cinéma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *