Mâcon – CathĂ©drale Saint-Vincent, Ă©glise Saint-Pierre et hĂ´tel SenecĂ©

Plus grande ville du dĂ©partement de la SaĂ´ne-et-Loire qui vit naĂ®tre le cĂ©lèbre Ă©crivain Alphonse de Lamartine, Mâcon se trouve sur une plaine irriguĂ©e par la rivière de la SaĂ´ne et entourĂ©e de vignobles. Les hauteurs de l’agglomĂ©ration font face Ă  de petites montagnes, les premières du Massif central.

Mâcon est également le croisement entre les véloroutes de la Voie Bleue (qui longe la Saône depuis Lyon vers les Vosges) et celle du Tour de Bourgogne qui dessert plusieurs grands sites touristiques de la région par la plus ancienne voie verte de France, permettant de rallier Chalon-sur-Saône.

Église cathédrale Saint-Vincent

SituĂ©e dans le quartier du Vieux Saint-Vincent, le centre historique de Mâcon, l’Ă©glise cathĂ©drale est bâtie au XIXème siècle sur les fondations de l’ancienne cathĂ©drale primitive du XIème siècle.

ClassĂ©e aux monuments historiques depuis 1994, elle fait face Ă  un petit parc sur son parvis amĂ©nagĂ© par NapolĂ©on : Le square de la Paix, qui est aujourd’hui l’un des principaux lieux de dĂ©tente de la ville.

Église Saint-Pierre

Faisant face Ă  l’hĂ´tel de ville, l’Ă©glise Saint-Pierre fut amĂ©nagĂ©e au XIXème siècle par l’architecte Berthier, Ă©lève de Viollet-Le-Duc.

Hôtel Senecé

En plus de ses deux églises décrites ci-dessus, le Vieux Saint-Vincent est également réputé pour ses rues piétonnes et ses maisons de caractères à colombages, typiques de la région.

Mais il l’est aussi pour ses hĂ´tels particuliers, parmi lesquels l’hĂ´tel SenecĂ©, qui fut construit au dĂ©but du XVIIIème siècle.

Après son abandon par la famille de SenecĂ©, l’hĂ´tel fut propriĂ©tĂ© de la ville qui dĂ©cida d’y installer le siège de l’AcadĂ©mie des Arts sciences et Belles Lettres, puis le musĂ©e Lamartine jusqu’en 2016, oĂą il ferma ses portes.

L’hĂ´tel est classĂ© aux monuments historiques depuis 1962.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *