Moulins-sur-Allier : Centre National du Costume de Scène, Château des ducs de Bourbon, CathĂ©drale Notre-Dame de l’Annonciation et Église du SacrĂ©-Coeur

Capitale de l’ancienne rĂ©gion du bourbonnais puis prĂ©fecture de l’actuel dĂ©partement de l’Allier, Moulins est traversĂ©e par la rivière homonyme, affluent de la Loire, ainsi que par les itinĂ©raires cyclables de la Grande TraversĂ©e du Massif Central (VĂ©loroute 70), qui relie la Loire Ă  vĂ©lo (Nevers) Ă  la MĂ©diterranĂ©e (Montpellier) et celui de la VĂ©loroute 75 qui relie la ville Ă  Montluçon.

Cet itinéraire arrive du nord-ouest par la ville de Neuvy et dessert notamment le Centre National du Costume de Scène, site incontournable de la région, puis le quartier historique où se trouve le château des ducs de Bourbon et la cathédrale, qui sont présentés ci-dessous.

Moulins est une ville idĂ©ale pour une pause grâce Ă  ses nombreux restaurants de sa place d’Allier et son carrousel qui amuse les enfants depuis 1920.

De plus, il est très facile de se promener dans la ville et d’aller d’un site patrimonial Ă  un autre grâce aux nombreux panneaux prĂ©sentant chaque site et indiquant les directions et temps de parcours Ă  pied pour rejoindre chacun d’eux.

Centre National du Costume de Scène

Premier bâtiment entièrement consacré au patrimoine des théâtres, le Centre National du Costume de Scène (ou CNCS) de Moulins est un musée qui accueille plusieurs expositions temporaires relatives au théâtre et au spectacle.

Le musĂ©e abrite Ă©galement une exposition permanente dĂ©diĂ©e au danseur Rudolf Noureev, danseur russe très renommĂ© et considĂ©rĂ© comme le meilleur de sa gĂ©nĂ©ration. Il fit don au centre de quelques pièces de son mobilier et de ses costumes, qui sont aujourd’hui exposĂ©s dans l’une des partie du musĂ©e. Un film retrace Ă©galement sa vie Ă  travers un bon nombre de ses ballets.

ImplantĂ© dans l’ancienne caserne militaire de cavalerie, le centre est classĂ© monument historique depuis 1984.

Le centre est situĂ© sur la rive gauche de la rivière de l’Allier, face Ă  la ville et dispose d’un parking pour les vĂ©los.

Château des ducs de Bourbon

SituĂ© au coeur du quartier historique de Moulins et face Ă  la cathĂ©drale, le château des ducs de Bourbon fut l’ancienne demeure des ducs homonymes. Il se distingue notamment par son donjon de la « tour MalcoiffĂ©e », qui doit son nom Ă  une phrase souvent prononcĂ©e par le duc Louis II Ă  propos de celle-ci : « C’est une belle tour mais elle est mal coiffĂ©e. »

L’actuel château existe depuis le Xème siècle et fut rĂ©amĂ©nagĂ© en demeure en 1327 lorsque Moulins fut dĂ©signĂ©e comme capitale du duchĂ© du Bourbonnais et connut Ă©galement une pĂ©riode carcĂ©rale pendant 200 ans et lors de la Seconde Guerre Mondiale.

Le pavillon juxtaposĂ© abrite aujourd’hui le musĂ©e d’arts et de peintures d’Anne de Beaujeu. Le musĂ©e fut baptisĂ© ainsi en hommage Ă  la rĂ©gente de France qui vĂ©cut Ă  Moulins et fut la femme de Pierre de Beaujeu, duc de Bourbon.

L’Ă©difice et le pavillon sont classĂ©s monuments historiques depuis 1875.

CathĂ©drale Notre-Dame de l’Annonciation

Ancienne collĂ©giale Ă©rigĂ©e en cathĂ©drale en 1823, la cathĂ©drale gothique de Notre-Dame de l’Annonciation de Moulins fut bâtie au XVème siècle.

ClassĂ©e monument historique depuis 1875, la cathĂ©drale fut dĂ©finitivement achevĂ©e au XIXème siècle grâce Ă  l’Ă©vĂŞque de Moulins Pierre de Dreux-BrĂ©zĂ©, dont la tombe se trouve encore aujourd’hui dans l’Ă©difice. La cathĂ©drale avait en effet subie de nombreux dommages liĂ©s Ă  la RĂ©volution.

CathĂ©drale Ă©rigĂ©e en 1923, Notre-Dame de l’Annonciation est Ă©galement une basilique mineure depuis 1949.

Église du Sacré-Coeur

SituĂ©e en dehors du centre historique contrairement Ă  sa grande soeur la cathĂ©drale, l’Ă©glise du SacrĂ©-Coeur fait face Ă  la place d’Allier, plus grande place de Moulins, en son centre ville.

Bâtie en 1751, l’Ă©difice est l’Ă©glise d’un ancien couvent dominicain datant du XVème siècle. Bien avant la basilique de Montmartre Ă  Paris, elle fut la première Ă©glise française Ă  ĂŞtre dĂ©diĂ©e au Saint-Coeur du Christ, soit en 1839 grâce Ă  l’abbĂ© Martinet,  et est classĂ©e monument historique depuis 1991.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *