Angers : Château des ducs d’Anjou, tenture de l’Apocalypse, cathédrale Saint Maurice et ville historique



Traversée par les deux itinéraires cyclables de la Vélo Francette (reliant les ports de Ouistreham, près de Caen à celui de La Rochelle) et de la Loire à vélo, Angers est une ville très facilement accessible par les rives de la Maine, rivière qui se jette dans la Loire à quelques kilomètres au sud de la ville, entièrement revêtues en voie verte.

angers

Capitale des ducs d’Anjou et préfecture du département Maine-et-Loire, Angers dispose d’un riche patrimoine invitant les visiteurs à revivre l’histoire de la ville depuis l’époque gauloise.

Le château des ducs d’Anjou

Situé au cœur de la ville historique et dominant celle-ci, le château des ducs d’Anjou est occupé par l’homme depuis le Néolithique, soit entre 4000 et 2500 avant Jésus-Christ.

chateau et cathédrale d'angers

C’est au IXème siècle que le premier duc d’Anjou s’y installe, puis au XIIème siècle qu’il fut transformé en véritable palais, sous la dynastie des Plantagenêts.

Le château fut édifié en forteresse par là régente Blanche de Castille afin d’y concentrer les troupes royales. Entre le XIVème et le XVème siècle, chaque duc d’Anjou et en particulier les ducs Louis Ier, Louis II et René modernisèrent le château,

chateau d'angers

Composé d’un châtelet, d’une chapelle, d’un logis royal et d’une résidence seigneuriale bordées de magnifiques jardins à la française, le château est également entouré de douves n’ayant jamais été remplies, car il jouissait de la réputation d’être imprenable et, lorsqu’il était alors une prison, infranchissable.

En effet, le château fut l’une des plus redoutables prisons au temps de Louis XIV qui y fit enfermer pendant trois mois son ancien intendant des finances, Nicolas Fouquet.

donjon angers

Mais le château renferme également d’autres trésors tels que des jardins suspendus, une vigne suspendue, une magnifique vue sur la ville depuis ses remparts, des fouilles archéologiques montrant les vestiges de la ville gallo-romaine d’Angers et surtout la tapisserie de l’Apocalypse.

jardin chateau d'angers
jardin chateau d'angers
fouilles archéologiques chateau d'angers

La tenture de l’Apocalypse

Plus ancien ensemble de tapisseries existant, la tenture de l’Apocalypse fut commandée en 1375 par le duc Louis Ier d’Anjou, frère du roi Charles V, et réalisée en sept ans. Mesurant à l’origine 800 mètres carrés, elle est constituée d’un ensemble de six tapisseries de six mètres de haut et de vingt-trois de long entièrement réalisées par le peintre du roi Jean de Bruges.

tapisserie de l'apocalypse

Cette tenture illustre l’Apocalypse de saint Jean ou le Livre des Révélations à travers certains récits de la lutte du Bien et du Mal en évoquant les cataclysmes du Moyen-Âge : Famine, guerres de Cent Ans et de religions et peste.

tapisserie de l'apocalypse chateau d'angers

Elle est aujourd’hui considérée comme une œuvre de grand prestige et un trésor du savoir-faire artistique au Moyen-Âge.

Cathédrale Saint Maurice d’Angers

Même si la présence d’une église fut confirmée dès le Vème siècle sur le site même de l’actuelle cathédrale, ce n’est qu’au XIème siècle que l’évêque d’Angers fit construire la cathédrale qui brûla à peine sept ans après la fin de sa construction.

cathédrale d'angers

La cathédrale d’Angers abrite en son chœur les tombeaux de souverains d’Anjou tels que ceux de Marguerite d’Anjou et de René et ses vitraux racontent la vie de grands martyrs tels que ceux de saint Martial ou saint Vincent d’Espagne.

Actuellement en cours de restauration, le chœur de la cathédrale où se trouve les tombeaux est inaccessible au public.

nef cathédrale d'angers

Ville historique

Entourant la cathédrale et le château des ducs d’Anjou, la ville historique est composée de nombreuses maisons typiques à colombages en bois et en pierre bordées de magnifiques ruelles de pavés.

ruelle angers

Parmi les bâtiments à voir se trouvent le palais épiscopal juxtaposé à la cathédrale et la maison d’Adam, classée monument historique entièrement pillée et endommagée lors de la Révolution et qui abrite aujourd’hui l’atelier des artisans d’Angers.

maison d'adam angers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre voyage

Découvrez les plus beaux paysages et sites touristiques de notre beau pays et choisissez vos étapes grâce aux vlogs :